Cette installation, créée spécialement pour la Biennale de la Céramique d’Andenne (BE) en 2015 et réinterprétée à la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne (BE) en 2018, montre des objets archétypaux réalisés en terre cuite, si familiers que l’on oublie même souvent leur présence dans notre environnement. Ces pièces en céramique sont éclairées par des projections de nos gestes routiniers et isolés de leur contexte selon une technique appelée "mapping". 

Loin d’utiliser simplement les objets comme un écran sur lequel des images seraient projetées, l’installation est conçue comme une œuvre à part entière qui crée un univers complètement abstrait, pourtant composé d’éléments concrets et facilement identifiables. 

Le sentiment d’étrangeté qui s’en dégage nous questionne sur la place de la céramique dans notre quotidien en créant une mise en perspective qui invite à la réflexion.

En voici un extrait!